L'apprentissage de la propreté

Apprentissage de la propreté avec Kangourou Kids

Une grande étape dans la vie d'un petit enfant (et celle de ses parents) est l'apprentissage de la propreté. Souvent, on se pose beaucoup de questions à ce sujet : pourquoi n'est-il pas encore propre ? Pourquoi a-t-il su se retenir hier et pas aujourd'hui ? Comment faire pour le motiver à aller sur le pot ? Toutes ces questions se bousculent, d'autant que la nécessité d'être propre pour entrer en maternelle ajoute une pression supplémentaire.

Pour commencer, voici quelques repères pour vous aider à situer les progrès de votre enfant :

- Vers 15 mois, il commence à dire quand il est mouillé

- Vers 18 mois, il sait se retenir

- Vers 28 mois, il commence à devenir propre le jour

- Vers 3-4 ans, il est capable de se lever la nuit pour aller aux toilettes

Ces repères sont bien évidemment indicatifs, chaque enfant est différent et aucun ne progresse exactement à la même vitesse. Il faut savoir que les bébés ne peuvent pas progresser dans tous les domaines en même temps : un enfant qui apprend vite à marcher prendra sans doute plus de temps pour apprendre à parler, de même un enfant qui mange tout seul rapidement prendra plus de temps pour apprendre la propreté... Chacun son rythme !

La propreté s'aquiert donc en plusieurs étapes.

1. La maturité physique

Pour que le bébé devienne propre, il doit tout d'abord en avoir les capacités physiques, c'est-à-dire qu'il doit contrôler ses sphincters qui lui permettront de se retenir et d'expulser en temps voulu. A titre indicatif, Françoise Dolto explique que s'il est capable de monter un escalier ou une échelle debout, ses muscles et son système nerveux sont prêts pour l'apprentissage du pot. Pendant cette période, prenez le temps d'expliquer à votre enfant qu'il devient grand et va bientôt pouvoir aller aux toilettes comme un grand : emmenez-le acheter un pot avec vous, laissez-le le choisir et achetez-lui également une jolie culotte ou un joli slip pour qu'il s'approprie l'idée de la propreté (et ne se dise pas que ce sont ses parents qui l'y poussent).

2. Les peurs et appréhensions

Si certains enfants mettent plus de temps que d'autre pour aller sur le pot, c'est parfois à cause de réticences psychologiques. Il est essentiel que l'enfait ait envie de devenir propre et connaisse l'utilité du pot. Pour l'aider, lisez-lui des histoires sur l'apprentissage de la propreté (par exemple Léo et Popi, existe aussi en vidéo, Caillou : le pot...). Félicitez toujours votre enfant quand il va sur le pot, mais ne le punissez jamais s'il oublie : l'apprentissage de la propreté doit être PO-SI-TIF !

3. Le pot

Le pot doit être apprivoisé par l'enfant (d'où l'intérêt de l'acheter avec lui) et placé dans les toilettes, pour que l'enfant comprenne l'utilité du pot. Aménagez un environnement apaisant et ludique autour de ce pot pour l'enfant : 2 ou 3 petits jouets, des livres... Faites-lui verser le contenu du pot dans les toilettes et laissez-le tirer la chasse d'eau pour qu'il y trouve de l'amusement. Montrez-lui que vous êtes fier(e) de lui ! A noter qu'une séance de pot ne doit pas durer plus de 5 minutes, le bébé doit se sentir libre de quitter le pot si il en a marre. Laissez vraiment l'enfant "être acteur" pour qu'il comprenne bien qu'il peut aller seul sur le pot, il risque sinon de croire qu'il ne peut pas y aller si vous n'êtes pas là et toujours se retenir (ou pas...) jusqu'à ce que vous lui proposiez d'y aller...

 

Si vous voulez en savoir plus, demandez conseil à votre babysitter Kangourou Kids, c'est une professionnelle de la petite enfance ! Les nounous Kangourou Kids sont à votre disposition pour répondre à vos questions et pourront vous suggérer des astuces !

Retour aux actualités

Pour toute demande d'information,
n'hésitez pas à contacter nos conseillers :

Contactez-nous